12:32
07/05/2017

Kumite M équipes : Les Turcs surclassent les Français

 j9i0642

L'obstacle était monumental. Prendre les Turcs chez eux, champion d'Europe en 2015, finaliste en 2016, c'était devoir faire face devant leur public à Ugur Aktas, un -84kg champion du monde et d’Europe espoir en 2015-2016 et double champion d’Europe senior 2016-2017, Enes Erkan le +84kg numéro un mondial, qui sortait de sa quatrième finale européenne en cinq ans, double champion du monde 2012 et 2014, Gokhan Gunduz le -84kg qui précédait Aktas, qui avait eu le temps d'être finaliste des championnats d’Europe et médaillé mondial 2014, Kaptan Rivdan, un +84kg dans l'ombre d'Erkan, trois médailles européennes et mondiales espoir il y a quelques années, vainqueur du tournoi d’Istanbul et de Rotterdam, Serkan Yagci, un -75kg qui fut médaillé européen en 2007, 2008, 2009, 2013 et 2014 ou encore Alparslan Yamanoglu un autre +84kg, champion d’Europe espoir en février, troisième à Dubai et Rabat en mars et avril !
Mais l'équipe de France n'est pas non plus sans répondant. Trois fois finaliste des trois dernières éditions du championnat d'Europe, victorieuse en 2016 chez elle, elle a aussi gagné la médaille de bronze du championnat du monde 2016 de Linz. Somme toute, un palmarès récent encore supérieur à celui de ce groupe turc, qui pouvait nénamoins espérer prendre ses distances continentales sur ce championnat.

La victoire manquante...
Ouvreur, Corentin Séguy faisait plutôt un bon combat sur l'exceptionnel Ugur Aktas, revenant après avoir subi le premier point, trouvant l'ouverture pour un joli coup de pied au corps. Mais le champion turc s'arrangeait pour prendre l'avantage et le tenir en repsect jusqu'au bout.
Steven Da Costa devait une revanche au public français, il allait s'y employer en dominant le vétéran Serkan Yagci sur le joli score de 5-2. De quoi se dire que tout était possible, avec notamment l'excellent "finisseur" Marvin Garin en dernier rideau. Une victoire au cinquième combat dans le suspens, cela aurait été beau...
Encore fallait-il gagner un combat avant. Peu à son aise sur ce championnat d'Europe, Kenji Grillon ne parvenait pas à destabiliser le grand Erkan, pourtant lui-même légèrement moins dominant. Pris de vitesse au point, il ne cherchait pas vraiment non plus à exploiter dans la dernière minute les trois pénalités reçus par le Turc et abandonnait le tapis sur un petit 0-3 qui passait la responsabilité à Logan Da Costa.
Un Logan de feu et de flamme ? Hélas non. Il était totalement étouffé par Ridvan Kaptan, prenait deux "cannes" sans jamais pouvoir lever les siennes et s'incliner par neuf points à un.
Une finale dominée presque de bout en bout par la Turquie. Il y aura d'autres rendez-vous entre ces deux groupes de combattants d'exception. Les Français devront prendre leur revanche.

Cette ultime victoire propulse la Turquie largement en tête du classement des nations, la France, ratant l'or par deux fois, reste cinquième nation ce dimanche.

 

  • 4e jour
  • Hommes
  • COMBAT
Retour au fil d'actualités