13:35
05/05/2017

Kumite M équipes : La France en finale !

 j9i8990

Demi-finale / France - Croatie : 3-2

C'est finalement la Croatie, victorieuse des Portugais par 3-1 et des Hongrois par 2-0, qui se présentent face aux Français dans cette demi-finale. Une bonne occasion pour les tricolores puisque Turquie, Ukraine, Allemagne, Espagne, Grèce, Serbie étaient de l'autre côté. Mais il ne fallait surtout pas négliger ces très grands gabarits, assez forts pour sortir du bois à ce niveau. La suite allait montrer qu'il valait mieux, effectivement, respecter cet adversaire.
Kenji Grillon était une nouvelle fois l'ouvreur de cette équipe de France. Même peu en forme, en manque d'entraînement après le KO du championnat de France, il était celui qui pouvait mettre l'équipe sur les bons rails, apporter la première victoire, souvent décisive. Face à lui Ante Mrivic, le premier de ces longilignes qui compose cette équipe croate. Le Français devait patienter jusqu'à l'entrée de la dernière minute pour convaincre les arbitres et obtenir son premier point, puis un second à quarante secondes de la fin. Le Croate touchait une fois, le Français prenait ses distances sur un dernier contact à quinze secondes et l'emportait 3-1 avec autorité. Logan Da Costa, toujours remonté, arrivait ensuite avec d'excellentes dispositions contre un autre -84kg, Enes Garibovic, ce qui ne lui faisait pas peur, malgré vingt bons centimètres d'écart. D'entrée, il acceptait la bataille, cherchant la distance... il prenait le coup de poing, mais sa jambe partait au visage et deux drapeaux se levaient de par et d'autre ! L'affaire était bonne pour lui. Touché une seconde fois par les longs segments de ce combattant qui était en février champion d'Europe espoir, il se le tenait pour dit et parvenait à tenir plus de deux minutes à sortir des angles sans mettre le pied dehors et à subir la pression sans accrocher le kimono adverse. Une belle démonstration de lucidité pour garder ce 3-2, cette seconde victoire française.
En entrant sur le tatami, Steven Da Costa devait conclure et envoyer la France en finale sans obstacle. Mais face à lui, Anjelo Kvesic, médaillé mondial 2016 en +84kg ! À moins de deux minutes, Steven prenait sa chance, mais d'un peu trop loin et il était remisé par son immense adversaire. Réveillé, il le bousculait, attaquant avec volonté, plaçant même un ura-mawashi qui faisait hésiter le coach et qui aurait peut-être mérité d'être comptabilisé, mais rien n'y faisait et c'était finalement le grand Kvesic qui sortait vainqueur avec son point d'avance.
Corentin Séguy faisait face ensuite au second frère Kvesic, Ivan, récent vainqueur à Dubai en -84kg, avec la pression de ne pas laisser partir ce point de la victoire française ou du retour des Croates. Il se mettait dans le bon axe en faisant parler son bras avant pour prendre le précieux premier point. Il était ensuite contré, mais reprenait l'avance avec un beau gyaku juste à l'entrée de la dernière minute. Tout se passait bien... avant qu'Ivan Kvesic lance sa jambe dans un puissant ura-mawashi, qui impressionnait les arbitres malgré un apparent manque de précision. Du mollet ou pas, le ura était là, comptabilisé. Séguy parvenait à reprendre un point, mais s'inclinait par 3-4, et la France était à égalité deux victoires partout, neuf points à huit... Tout allait se jouer sur un dernier combat décisif.
Heureusement, à ce jeu-là, Marvin Garin est plutôt bon. La Croatie ayant épuisé son quota de géants, il faisait face à Ivan Martinac, un combattant aux dimensions plus raisonnables, troisième tout de même cette année à Salzburg en -75kg. Les arbitres donnaient le premier point contre le Français, mais la vidéo acceptait la double touche. À l'entrée des deux minutes, Marvin prenait sa chance en attaquant avec vivacité pour un gyaku-tsuki magistral au visage. À une minute trente, son gyaku merveilleux plongeait encore pour une remise parfaite. Libéré, et l'équipe avec lui, il ajoutait encore deux points pour parfaire cette victoire, concédant un point pour éviter la pénalité. La France est en finale du championnat d'Europe, la troisième consécutive, la cinquième en quatre ans.

  • Hommes
  • 2e jour
  • COMBAT
Retour au fil d'actualités